Vitamine B9 : des carences aux effets transgénérationnels

« Les carences nutritionnelles en folate (vitamine B9), liées à des malformations congénitales, seraient héritables sur plusieurs générations, suggère une étude menée chez la souris et publiée dans la revue Cell.

Le folate est administré en complément alimentaire aux femmes enceintes afin de prévenir chez l’enfant les malformations liées à ses carences, telles que troubles cardiaques, défauts de fermeture du tube neural (« spina bifida ») et anomalies placentaires. Or, selon l’équipe d’Erica Watson, de l’University of Cambridge (Royaume-Uni), un trop faible apport sur une génération donnée peut avoir des répercussions à long terme au sein d’une famille... »

>>> Lire la suite

>>> Résumé (en anglais) de l’étude publiée

(Des souris sont utilisées pour ce type de recherche car elles métabolisent l’acide folique de façon très similaire à l’humain et une déficience ou une mutation du gène nécessaire à cette métabolisation entraîne chez elles des maladies et anomalies similaires).

© asbbf - Association Spina Bifida Belge Francophone | Développement web: Média Animation asbl