Les "aidants proches" toujours dans le flou total

« Des papas, des mamans, des enfants, des frères ou belles-soeurs, un voisin ou un ami de toujours : ils sont près de 900.000, en Belgique, à aider qui un parent, qui un proche. Malgré une loi de 2014, ils ne bénéficient toujours pas de l’aide dont ils auraient besoin. Une aide bénévole qui représente parfois plus de 20h par semaine mais qui ne bénéficie... de rien ! Cette économie invisible soulage pourtant la Sécurité sociale..

Un Belge sur dix sera un jour confronté à cette situation : venir en aide à un membre de sa famille ou à un proche en perte d’autonomie pour cause de maladie, de vieillesse ou de handicap. Cette aide, généralement apportée de bon coeur, porte un nom : « aidant proche ». Un titre ronflant, moulé symboliquement dans une loi du 12 mai 2014 grâce au secrétaire d’Etat aux Affaires sociales de l’époque Philipe Courard (PS), mais qui ne donne accès à aucun droit ni réelle reconnaissance, faute d’arrêtés d’exécution : ils sont sur le bureau de la ministre fédérale de la Santé depuis un an. En attente... »

>>> Lire la suite sur le site de Sudinfo.be

© asbbf - Association Spina Bifida Belge Francophone | Développement web: Média Animation asbl