L’étude PONTI : inositol et prévention des malformations du tube neural

« L’utilisation de suppléments d’acide folique en début de grossesse peut empêcher une partie des malformations du tube neural (MTN). Cependant, un nombre croissant de preuves montre que beaucoup des malformations du tube neural ne sont pas sensibles à l’acide folique. L’inositol (vitamine B8) peut offrir une nouvelle approche pour la prévention des malformations du tube neural qui ne répondent pas favorablement à l’acide folique. L’inositol empêche les malformations du tube neural chez la souris, et a été bien toléré par les femmes dans une petite étude de récidive de malformations du tube neural en Italie. Une étude-pilote nommée PONTI (Prevention Of Neural Tube defects by Inositol - Prévention des malformations du tube neural par l’inositol) a été menée, visant à acquérir davantage d’expérience de l’utilisation de l’inositol dans la grossesse humaine.

L’étude était un préalable à un futur essai contrôlé à grande échelle pour évaluer l’efficacité de l’inositol dans la prévention des malformations du tube neural. Les sujets étaient des femmes au Royaume-Uni ayant eu une grossesse avec malformation du tube neural et qui avaient planifié de devenir à nouveau enceintes. Sur 117 femmes qui ont pris contact, 99 se sont avérées éligibles et 47 ont accepté d’être choisies au hasard (en double aveugle) pour une supplémentation périconceptionnelle en inositol plus acide folique, ou un placebo plus acide folique.

L’étude PONTI a été publiée en février 2016 (Greene et al, Br J Nutr). Ses résultats sont les suivants :

- l’étude a montré que la supplémentation en inositol pendant la grossesse est sans danger pour les mères et les bébés.
- aucune malformation du tube neural n’a été rencontrée parmi les grossesses supplémentées en inositol + acide folique, que se soient dans les 14 grossesses choisies au hasard ou les 21 non choisies au hasard
- en revanche, parmi les grossesses qui ont été supplémentées en acide folique, mais pas en inositol. une malformation du tube neural est survenue parmi les 19 grossesses randomisées (choisies au hasard) et deux malformations du tube neural sont survenues parmi trois grossesses non randomisées.

Les résultats de l’étude pilote PONTI incitent à entreprendre une étude contrôlée à grande échelle sur l’utilisation de l’inositol pour la prévention des malformations du tube neural, mais indiquent la nécessité d’un plan d’étude minutieux en raison de la réticence de beaucoup de femmes à haut risque d’être choisies au hasard. Si l’inositol se révèle être efficace pour augmenter la prévention des malformations du tube neural récurrentes, il devrait être inclus dans les suppléments de grossesse pour les femmes à risque élevé de malformation du tube neural. »

Sources :
- Turning Points, International Conference on SB & Hydrocephalus, 28th october, Ghent, Résumé de l’exposé du Prof. Andrew Copp, Inositol for prevention of NTDs – results of the PONTI pilot study
- Greene, Copp et al., Inositol for the prevention of neural tube defects : a pilot randomised controlled trial, British Journal of Nutrition, Febr. 2016
- The PONTI study : inositol and prevention of NTDs, UCL Great Ormond Street Institute of Child Health

Traduction : ASBBF

© asbbf - Association Spina Bifida Belge Francophone | Développement web: Média Animation asbl