Une étude monocentrique sur l’impact urologique à long terme de la fermeture fœtale de la myéloméningocèle

Synthèse d’un article paru dans The Journal of Urology du 19 août 2011

Entre 1997 et 2002, un grand nombre de fermetures fœtales d’une myéloméningocèle ont été effectuées au sein du service de chirurgie urologique pédiatrique de l’Université Vanderbilt (USA) . Jusqu’à ce jour, les premiers rapports montraient peu d’amélioration dans la fonction vésicale néonatale après la fermeture fœtale du dos du fœtus

Une étude récente a porté sur 28 patients chez lesquels la fermeture fœtale de la myéloméningocèle a été effectuée au sein de l’institution entre 1997 et 2002. Les domaines abordés par cette étude comprennent la gestion médicale pour la vessie et les intestins neurogènes, la nécessité de reconstruction du bas appareil urinaire et une évaluation vésicale fonctionnelle par vidéo-urodynamique. Les paramètres des enfants qui ont subi la fermeture fœtale de la myéloméningocèle ont été comparés à ceux de 33 patients ayant subi une fermeture postnatale.

L’étude permet de constater que qu’à l’âge moyen de 9,6 ans, 23 enfants utilisaient le cathétérisme intermittent propre pour gérer leur vessie, 24 avaient besoin d’un régime pour gérer la constipation intestinale et 6 ont subi une reconstruction des voies urinaires basses avec éntérocystoplastie et construction d’un conduit vésical cathétérisable. La vidéo-urodynamique réalisée chez 14 patients à l’âge moyen de 7,4 ans a révélé une diminution de la capacité vésicale dans 71% des cas, de l’hyperactivité du détrusor dans 35% et une augmentation de la pression du détrusor dans 25% des cas. Par rapport aux enfants qui ont subi une fermeture postnatale, aucune différence significative n’a été notéeen ce qui concerne la gestion de la vessie, la chirurgie des voies urinaires ou l’urodynamique.

Conclusions : l’intestin neurogène et la gestion de la vessie continuent à être un enjeu important pour les patients après fermeture fœtale de la myéloméningocèle. Après cette chirurgie fœtale, les patients doivent être suivis de près, de la même manière que les patients qui subissent la fermeture postnatale.
.

Source

(Traduction : ASBBF)

© asbbf - Association Spina Bifida Belge Francophone | Développement web: Média Animation asbl