USA - Nouveaux critères minimaux applicables dans les centres de chirurgie materno-fœtale afin d’assurer sécurité et résultats aux patients

JPEG

Le Groupe de travail MOMS (Management of Myelomeningocele Study) a établi un nouvel ensemble de critères minimaux applicables aux centres qui offrent la chirurgie materno-fœtale du spina bifida afin de maintenir une expertise dans un contexte de développement attendu de ces centres et de définir quelle devrait être la norme dans ces centres.

"Cette thérapie alternative continuant à gagner en popularité auprès des parents, il est primordial que les centres qui offrent ces soins respectent les normes recommandées", déclare le Dr Anthony Johnson, co-directeur du Centre Fœtal du Texas à l’Hôpital pour enfants Memorial Hermann.

Dans un avis publié récemment, le Groupe de Travail Management materno-foetal du myéloméningocèle a mis en place un nouvel ensemble de critères minimaux pour les centres proposant l’intervention fœtale sur le myéloméningocèle (spina-bifida).

Basé sur les résultats de la gestion de l’étude MOMS, le Collège américain des gynécologues et obstétriciens a récemment recommandé que les patients dont le fœtus est atteint de spina bifida, et qui répondent à un ensemble précis de critères, bénéficient d’un conseil concernant les risques et les avantages de la chirurgie materno-fœtale . En outre, le collège a souligné l’importance que cette chirurgie soit seulement effectuée dans les établissements disposant de l’expertise, des équipes pluridisciplinaires, des services et des installations pour fournir des soins intensifs requis pour ces patients.

Grâce aux résultats prometteurs issus de l’étude MOMS, il est maintenant escompté par les experts en médecine materno-fœtale qu’un nombre croissant de patientes enceintes touchées seront prêts à accepter les risques associés à la chirurgie prénatale et, de ce fait, un plus grand nombre de centres offrira bientôt offrir cette opération in utero hautement qualifiée. Ce groupe de travail a été créé pour répondre à des questions cliniques urgentes telles que de quelle façon maintenir l’expertise au milieu de l’expansion prévue et quelle devrait être la norme pour les centres offrant cette intervention afin de maintenir à la fois la sécurité optimale des patients et des résultats de qualité.

"La réparation postnatale pour le spina bifida peut encore être le traitement le plus commun, mais un nombre croissant de patients choisissent de procéder à une chirurgie materno-fœtale", a déclaré Anthony Johnson, DO , co-directeur du Centre Fœtal du Texas à l’Hôpital pour enfants Memorial Hermann. "Nous étions les premiers au Texas pour effectuer la chirurgie fœtale pour le spina bifida et cette thérapie alternative continue à gagner en popularité auprès des parents, il est primordial que les centres qui offrent ces soins respectent ces normes recommandées".

Parmi les nouveaux critères établis par le groupe de travail : les chirurgies fœtales du spina bifida ne doivent être effectuées que ans des centres établis qui pratiquent une approche d’équipe multidisciplinaire ; l’équipe de chirurgie fœtale doit avoir de l’expérience du travail en commun ; individuellement, leurs membres doivent avoir un niveau d’expertise dans leur domaine ; le niveau d’expertise exigé nécessite un volume annuel adéquat des cas afin de maintenir la compétence, les nouveaux programmes doivent recevoir des conseils et de la formation de la part des programmes établis ; le protocole MOMS devra être suivi dans toutes les étapes des soins à quelques exceptions près, le suivi des soins devra être assuré dans des cliniques multidisciplinaires ; la consultation devra présenter complètements tous les aspects et être de nature non-directive, elle sera suivie d’une période de réflexion de 24 heures ; les données sur les résultats de tous les centres devront être enregistrés dans un registre national avec analyse périodique et une approche collaborative de l’information et de la recherche devra être maintenue, et des liens étroits entre les centres et les fournisseurs de services communautaires sont essentiels.

"Ces recommandations visent à encourager le leadership médical et chirurgical et promouvoir la responsabilité au sein de la communauté de médecine fœto-maternelle", a déclaré Johnson. "En définissant clairement ces secteurs clés des soins, nous sommes en mesure d’établir une nouvelle norme nationale pour tous les centres de chirurgie fœtale offrant la réparation in utero du spina bifida - cette norme qui garantit les meilleures pratiques a été adoptée pour assurer un bénéfice maximal avec un risque minimal à la fois la mère et le développement de bébé."

Traduction ASBBF partielle de l’article (en anglais) : New Minimum Criteria for U.S. Fetal Centers Established by Specialty Task Force to Ensure Optimal Patient Outcomes, Safety

© asbbf - Association Spina Bifida Belge Francophone | Développement web: Média Animation asbl