Ce que nous savons maintenant sur le traitement de l’hydrocéphalie infantile sans shunts

« Notre compréhension de ce qui cause l’hydrocéphalie et comment elle est le mieux traitée est en train de changer. Depuis les années 1950, l’hydrocéphalie infantile a été traitée par voie de shunt, ce qui crée une dépendance à vie à l’égard d’un dispositif médical avec un taux d’échec élevé. La dépendance aux shunts est problématique et onéreuse dans les pays développés, et une condition qui met la vie en danger dans le monde en développement.

La procédure « triventriculostomie endoscopique [3] / cautérisation du plexus choroïde [4] » (ETV / CPC : endoscopic thirdventriculostomy/choroid plexus cauterization, seulement disponible pour les enfants) a été présentée comme une alternative de traitement en 2001, avec les premiers résultats rapportés en 2005. Les nourrissons en particulier atteints de spina bifida ont bénéficié de cette procédure, avec moins de 20% nécessitant maintenant, dans notre pratique actuelle, un placement de shunt.

Les nouvelles données préliminaires d’une étude prospective suggère que la procédure ETV / CPC est aussi efficace que le placement d’un shunt pour la croissance du cerveau de la petite enfance et le développement tout en évitant les risques à long terme d’échec et d’infection. Il serait justifié d’utiliser le placement de shunt uniquement comme dernier recours plutôt que comme traitement primaire pour l’hydrocéphalie infantile. »

Source : International Conference on SB & Hydrocephalus, 29th october, Ghent, Résumé de l’exposé du Prof. Benjamin Warf, Growing Brains : What we now know about treating infant hydrocephalus without shunts


[1Triventriculostomie endoscopique (ou ventriculocisternostomie endoscopique) : la ventriculo-cisternostomie endoscopique signifie ouvrir le plancher du cerveau en employant un télescope miniaturisé. Elle permet d’évacuer vers des aires de résorption naturelle l’excès de liquide céphalo-rachidien bloqué dans le ventricule et diminue ainsi la pression intraventriculaire

[2Les plexus choroïdes forment des structures, des parois, des ventricules du cerveau où le liquide cérébrospinal est sécrété (Wikipedia)

[3Triventriculostomie endoscopique (ou ventriculocisternostomie endoscopique) : la ventriculo-cisternostomie endoscopique signifie ouvrir le plancher du cerveau en employant un télescope miniaturisé. Elle permet d’évacuer vers des aires de résorption naturelle l’excès de liquide céphalo-rachidien bloqué dans le ventricule et diminue ainsi la pression intraventriculaire

[4Les plexus choroïdes forment des structures, des parois, des ventricules du cerveau où le liquide cérébrospinal est sécrété (Wikipedia)

© asbbf - Association Spina Bifida Belge Francophone | Développement web: Média Animation asbl