Amputer le secteur de la santé de 902 millions d’euros : quel avenir pour notre système ?

Communiqué de presse

La LUSS, la Ligue des Usagers des Services de Santé, et les patients réagissent aux mesures budgétaires prises par les autorités fédérales en matière de santé. L’économie annoncée de 902 millions d’euros aura inévitablement un impact sur les patients, notamment sur le prix des médicaments, et donc un effet néfaste sur l’accessibilité aux soins de santé. Mais au-delà de la situation actuelle, la LUSS se préoccupe aussi de l’avenir et du modèle qui se construit pour le futur.

Concrètement, et quoi qu’on en dise, ces économies signifient plusieurs changements directs pour les patients, tels que l’augmentation du prix de certains médicaments et la diminution de certains services hospitaliers considérés comme inefficients (pédiatrie et maternité). Mais la LUSS s’interroge également sur d’autres mesures et leurs répercussions sur les patients : la réforme du financement des hôpitaux, le saut d’index partiel pour les prestataires santé, l’audit sur l’évolution des maisons médicales au forfait, etc.

La situation actuelle et les mesures prises par les autorités sont problématiques. Les patients sont inquiets et se posent des questions sur l’accès aux soins de santé. Ces nouvelles mesures s’ajoutent, il ne faut pas l’oublier, à des besoins de santé grandissants, à des coûts importants restant à charge des patients (médicaments trop chers, services d’aide non disponibles, frais de déplacement…) et à des difficultés vécues par de nombreux citoyens dans leur vie quotidienne : recherche d’un emploi, prix des logements, frais scolaires, etc...

>>> Retrouvez ici l’intégralité du communiqué de presse (fichier PDF)

© asbbf - Association Spina Bifida Belge Francophone | Développement web: Média Animation asbl